Sélectionner une page

Les raisons sont multiples pour se retrouver les mains liées face à ses finances personnelles. Une perte d’emploi, une séparation, l’endettement, une faillite, un accident, une maladie, une bad luck..

Que faire quand, après avoir réglé le loyer, l’Hydro et la facture de cellulaire, il ne reste plus suffisamment d’argent pour payer la commande d’épicerie?

Quand le budget ne permet plus d’acheter de la nourriture en quantité suffisante à l’épicerie, il existe des solutions. Voici cinq alternatives pour remplir ton frigo sans aller à l’épicerie. 

1. Les banques alimentaires

banque alimentaire quebec
Crédit photo: Atelier R.A.D.O.

L’aide alimentaire est offerte aux personnes qui se retrouvent dans une précarité financière importante. Il s’agit d’un service d’urgence temporaire pour la durée de l’instabilité financière. Or, certains individus utilisent ce service à long terme car ils vivent de façon permanente sous le seuil de la pauvreté. 

La plupart du temps, on y retrouve des dons de nourriture provenant des grandes chaînes d’épicerie ou des commerçants à proximité. Des fruits et des légumes très mûrs, des produits dont la date de péremption arrive bientôt, etc. On ne choisit pas ce que l’on mange, car on consomme ce qui est offert chaque semaine. 

Le fonctionnement varie d’une banque alimentaire à l’autre. Certaines organisations exigent un relevé indiquant le revenu mensuel et une preuve d’adresse, tandis que d’autres ne réclament aucun document. Alors que des banques alimentaires offrent le tout gratuitement, certaines demandent entre 3 et 7$ par commande de nourriture. 

En ce sens, il est important de comprendre que les banques alimentaires sont des organismes à but non lucratif. Celles-ci reçoivent des aides financières gouvernementales pour couvrir leurs propres dépenses. 

Toutefois, certains d’entres elles doivent exiger un prix modique pour chaque panier de nourriture. Ainsi, elle s’assure de sa viabilité en tant qu’organisme à but non lucratif. 

Pour trouver une banque alimentaire à proximité de ton domicile, rends-toi sur le site 211 Grand Montréal ou compose le 1 844 387 3598. 

2. Les frigos communautaires

À travers le Québec, on retrouve des frigos communautaires ou des frigos libre-service. Certains sont libres-services (on se sert soi-même) alors que pour d’autres, on doit se présenter à des heures d’ouvertures précises. 

frigo communautaire
Crédit photo : Clémentine Mollier

Qui peut utiliser les frigos communautaires? 

Tout le monde peut passer récupérer ou donner de la nourriture. Les aliments peuvent provenir des commerçants à proximités (les invendus) ou bien des dons reçus par les citoyens du quartier. 

Ce système valorise l’entraide et le partage, tout en contrant le gaspillage alimentaire.  

Voici une courte vidéo qui présente le concept du frigo communautaire Fridge Amherst:

Voici le répertoire des frigos communautaires du Québec pour trouver celui à proximité de ton domicile. Cette liste est seulement un aperçu, puisqu’il en existe une panoplie. D’ailleurs, certains établissements universitaires détiennent aussi leur propre frigo communautaire.

3. Les restaurants communautaires

À Montréal et les environs, on retrouve des restaurants communautaires dans lesquels sont servis des repas à prix modique. Normalement, le repas du jour est servi avec une soupe ou une salade, un dessert ainsi qu’un thé ou un café. Il y a toujours un.e intervenant.e psychosocial.e sur place puisqu’il s’agit également d’un lieu d’intervention psychosociale de première ligne. 

Les horaires et les prix varient d’un endroit à l’autre, généralement entre 2 et 8$ chaque repas. Certaines places offrent des prix avantageux pour les femmes enceintes et les enfants. Les repas servis sont complets, nutritifs et les portions sont adaptées pour des adultes actifs.

Dans un restaurant communautaire, on peut y croiser une variété d’individus : des parents avec leurs jeunes enfants, des personnes seules qui viennent briser la solitude, des aînés, des salariés à leur pause-repas, des personnes vivant une situation financière précaire, des étudiants, etc.

Voici 6 restaurants communautaires :

Resto plateau Montréal station Mont-Royal.

Chic resto pop Montréal, Hochelaga-Maisonneuve. Voici un documentaire sur l’historique du Chic resto pop.  

Multicaf Montréal, Côte-des-neiges 

Sésame Montréal, Tétreaultville 

Le repas du passant Longueuil

Resto Pop Thérèse-De-Blainville

Cette liste est seulement un bref aperçu de certains restaurants communautaires. Il en existe plusieurs autres à travers le Québec. Pour trouver un restaurant communautaire à proximité de ton domicile, rends-toi sur le site 211 Grand Montréal ou compose le 1 844 387 3598. 

4. Les applications d’aliments à prix réduits

Ces applications offrent des aliments à une fraction du prix régulier. Ceux-ci ont comme particularité que la date de péremption arrive bientôt à échéance. Il y a aussi les fruits et les légumes trop mûrs et qui doivent être consommés rapidement. 

Cette option est un compromis entre choisir ce que l’on mange et économiser un gros pourcentage sur la facture d’épicerie. De plus, c’est une alternative intéressante lorsque les finances personnelles permettent d’aller à l’épicerie et qu’on souhaite tout de même économiser de façon significative. 

Pour découvrir quelle épicerie à proximité de chez toi offre ce service, visite ces deux sites web:

Flashfood (Maxi, Provigo, Loblaws) et FoodHero (IGA). 

5. Le dumpster diving

Il est possible de trouver de la nourriture gratuite dans les poubelles des commerçants. Cette pratique est appelée dumpster diving ou déchétarisme. Une grande quantité des aliments jetés sont encore bons pour être consommés.

Tu as le temps, l’intérêt et la disponibilité psychologique de te lancer dans le déchétarisme? Ou simplement la curiosité de découvrir cette méthode inusitée? 

Voici deux articles qui te diront tout ce que tu dois savoir:

5 conseils pour s’initier au dumpster diving et 0$ d’épicerie par semaine grâce au dumpster diving.

dumpster diving nourriture gratuite
epicerie economiser nourriture gratuite

Finalement, il existe différentes alternatives pour remplir son frigo et son garde-manger. Se rendre à l’épicerie n’est pas la seule option. Or, il est important de choisir une façon qui convient à soi et à ses finances personnelles pour se sentir bien dans cette démarche. 

Ces solutions sont très utiles, que ce soit pour une période financière instable ou pour offrir en références à des personnes de son entourage.

À l’aide de cette mappe, découvre d’autres services reliés à l’aide alimentaire offerts dans ton quartier.