Sélectionner une page

Partie 1 de 2 *Ex-amoureux

Juillet 2017. Enfin les vacances de la construction! Aujourd’hui c’est samedi, ce soir il y aura des feux d’artifices à La Ronde. D’aussi loin que je me souvienne, les feux d’artifices ont toujours fait partie de mes souvenirs d’été en famille quand j’étais enfant. Partager ce moment avec mon amoureux rend l’événement encore plus spécial.

7h30 am : Je suis une lève-tôt et mon chum apprécie toujours dormir un peu plus tard. Ça me fait donc plaisir de faire les préparatifs pour la journée. Ice packs, collations, sandwichs et breuvages. Je prends ma douche, j’aplatie mes cheveux au fer plat et je me maquille légèrement.

11h15 am : Deux autobus et un métro plus tard, nous voilà à destination. En arrivant, on fait la file au guichet à l’intérieur de La Ronde pour obtenir des billets pour les feux d’artifices, ce qui est plutôt rapide. Grâce à nos passeports-saison, on paye 10$ et on obtient 2 places pour s’asseoir dans les gradins.

Alors qu’on s’éloigne du guichet et que je range nos billets dans mon porte-monnaie, il me regarde d’un air méprisant et me dit (tout droit, sortie de nulle part!) :  «Ton t-shirt c’est de la guénille »! Je le regarde stupéfaite, je ne m’attendais pas du tout à ça. Surtout pas en ce si beau début de journée dans le lieu préféré de mon enfance, c’est-à-dire La Ronde!

 « Regarde la fille là-bas, pointe-t-il du doigt, elle, elle s’arrange pour venir ici. Elle porte une robe. Tu aurais pu mettre une robe ». Je trouve ça ridicule. Je porte des shorts Lolë et un t-shirt noir. D’accord, un t-shirt noir un peu usé, de là à dire une guénille, non! Voir que j’aurais été à la Ronde avec une robe, moi qui aime faire les montagnes russes comme Le Vampire qui tourne à l’envers. On aurait vu mes sous-vêtements toute la journée.

Je me sens tellement mal que je veux m’en aller. En même temps, je trouve ça dommage parce que je me prive de la journée de rêve que j’avais prévu en détails. Je n’arrive pas à croire qu’il me critique ainsi. Il aurait voulu que je m’arrange davantage. J’ai pourtant pris la peine de coiffer mes cheveux et de me maquiller. Par contre, avec la canicule, la chaleur a rapidement fait bouffer mes cheveux et estompée mon ombre à paupières et mon mascara.

J’étais tellement heureuse ce matin-là. On dirait qu’il n’a pas aimé que je sois autant de bonne humeur. Je n’arrive pas à croire qu’il me traite ainsi. À ce moment précis, la seule chose que je veux est de retourner chez moi. Je lui mentionne que je veux revenir chez moi et nous quittons La Ronde. Nous y sommes restés à peine 40 minutes…

De retour chez moi, je découpe mon t-shirt et je le jette. Je suis dégoûtée par ses mots, je ne pourrai plus porter ce vêtement sans penser au mépris que je viens de recevoir de sa part. Je vais me coucher dans mon lit. Pour dîner, on mange le lunch que j’avais préparé, dans la cuisine, presqu’en silence.

En après-midi, on fait une sieste -pas collés-. Le soir, on retourne à La Ronde pour voir les feux d’artifices. Alors que nous sommes assis dans les estrades, la musique est magnifique, les feux d’artifices illuminent le ciel. Je me tourne vers lui, il a un regard émerveillé, un regard d’enfant que je ne lui connais pas. Un petit enfant dans un corps d’homme enragé, pensais-je, ça fait presque peur.

Crédit: L’International des Feux Loto-Québec (La Ronde)

Le lendemain matin, destination le Zoo de Granby. Je porte une jolie robe bleue sans bretelle que j’ai choisi avec soin. Juste avant de rentrer dans sa voiture qui est stationnée en diagonale de mon bloc appartements, il s’arrête net, me regarde, il me dit d’un ton de voix plutôt indifférent et méprisant : «T’aurais pu mettre des shorts si t’avais voulu».

Découvre la suite: Sortie à La Ronde avec mon amoureux* Partie 2

SOS Violence conjugale : 24h24 7 jours sur 7 : 1 800 363 9010

Par courriel, délai de réponse possible de 2 jours : sos@sosviolenceconjugale.ca

Tel-Aide : 514 935 1101

Liste de ressources pour violence conjugale

*Crédit photo couverture: La Ronde